Des hydrocarbures dans nos plats

Des huiles minérales issues du pétrole présentes dans nos aliments

C’est ce que dénonce l’association Foodwatch. Cette dernière affirme,
après avoir effectué des tests en laboratoire sur 42 aliments
conditionnés dans des emballages cartonnés, que des huiles minérales
issues du pétrole utilisé pour fabriquer lesdits emballages
contamineraient notre nourriture.
Le problème n’est pas nouveau. En 2011, l’UFC-Que Choisir avait elle
aussi dénoncé la présence « d’hydrocarbures saturés d’huile minérale »,
dits MOSH et « d’hydrocarbures aromatiques d’huile minérale », ou MAH,
dans nos aliments. On estime actuellement que 83 % des emballages dans
le commerce renfermeraient ces produits, y compris les emballages
d’aliments bio !

Un problème auquel n’est pas soumise l’Allemagne, précise l’association
Foodwatch.
Outre-Rhin, cela fait déjà plusieurs années que l’on a pris en compte la
dangerosité de ces hydrocarbures. D’autres solutions ont depuis été
trouvées pour emballer de manière saine les aliments. Reste à passer le
cap en France…

La loi de transition énergétique publiée le 18 août 2015 instaure le
déploiement de 35 millions de nouveaux compteurs électriques dits «
Linky ». Tous les abonnements de moins de 36 kVa, résidentiels et
professionnels, sont dans le viseur. Grâce à la mobilisation citoyenne,
les sanctions initialement prévues en cas de refus (1 500 € d’amende)
ont été retirées du texte. Refuser le compteur Linky chez soi est donc
possible, mais il faut agir vite, car l’installation de 500.000 Linky
est programmée d’ici fin 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*