Hollande et Valls impliqués?

« Un pur hasard », diront les théoriciens de la coïncidence.

Panamza a découvert que deux protagonistes importants de l’affaire de Nice -pourtant éloignés géographiquement l’un de l’autre- collaborent ensemble au service d’Israël.

14355521_715564515250914_8144251895186205515_n

À gauche, en haut de l’image : l’Israélienne Einat Wilf.
Souvenez-vous : ex-députée, lieutenante du renseignement militaire et conférencière affiliée à l’AIPAC, elle est l’épouse de Richard Gutjahr, ce vidéaste allemand qui dit avoir filmé « par hasard » le passage du camion meurtrier de Nice avant de se retrouver, de nouveau « par hasard », aux abords de la fusillade de Munich {http://panamza.com/wilf-oasis}.

Au centre de l’image : le Toulousain Arié Bensemhoun, participant des congrès de l’AIPAC, accompagnateur exclusif en Israël de l’élu niçois Christian Estrosi (à ses côtés dans la photographie) et directeur exécutif d’ELNET France, antenne hexagonale d’un lobby israélo-américain qui avait financé la campagne des primaires de François Hollande en 2011 {http://dai.ly/x4opgn9; http://panamza.com/5465}.

En septembre 2014, Wilf et Bensemhoun étaient réunis pour suivre un « séminaire éducatif » inauguré par Pierre Dassas (aux cheveux blancs), patron d’ELNET France et proche de Manuel Valls {http://panamza.com/bxn}.

Lobbyiste méconnu mais influent de la cause sioniste, Dassas est notamment l’homme qui avait organisé -à Paris, en 2012- le « Congrès des Amis d’Israël » au sein duquel l’auteur de ces lignes avait réalisé un reportage. Valls était présent pour y signer, de manière solennelle, la « Charte des amis d’Israël » {http://panamza.com/bxm; http://panamza.com/1789}.

En mars 2015, Dassas participait en compagnie de Jeannette Bougrab, veuve noire de l’affaire Charlie, au rendez-vous parisien de l’Institut Gatestone, groupe US ultra-sioniste et antimusulman {http://panamza.com/10889}.

En mai dernier, Dassas était aussi aux Folies Bergère pour célébrer « l’indépendance » d’Israël en présence de Manuel Valls {http://panamza.com/15893}.

Via ELNET -lobby auquel Hollande et Valls sont liés, la connexion inattendue entre Wilf – une sioniste radicale qui continue de passer sous silence sa présence à Nice lors de l’attentat- et Bensemhoun, l’intermédiaire d’Estrosi en Israël, mérite une enquête approfondie.
À suivre…

Source : Panamza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*