Procès Zéon.

La dictature française condamne le dessinateur Zéon à 18 000 euros de condamnations et 6 mois de prison avec sursis.

Cela n’est décidément par très Charlie : le Président d’Égalité & Réconciliation Alain Soral et l’artiste Zéon sont condamnés à 18 000 euros d’amendes et dommages et intérêts et 6 mois de prison avec sursis pour la publication d’un dessin humoristique.

 

Pour avoir diffusé ce dessin de caricature primé lors d’un concours international, Alain Soral, qui n’est ni l’auteur du dessin ni le directeur de la publication du site internet Égalité & Réconciliation, est condamné à :

- six mois de prison avec sursis et 10 000 d’amendes.

Zéon est quant à lui condamné à :

- 3 000 euros d’amendes.

De plus, Alain Soral et Zéon sont condamnés à verser :

- 2 500 euros à la LICRA ;
- 2 500 euros à l’association Avocats sans frontières.

Rappelons que la LICRA, l’association ASF et le parquet de Bobigny réclamaient au total trois mois de prison ferme et 50 000 euros d’amendes dans ce procès qui faisait suite à un signalement de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), rattachée au Premier ministre Manuel Valls.

Le dessin incriminé :

So
Source : E&R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*