L’État français a organisé leur fuite?

un commando d’agents de la DGSE a-t-il exfiltré les deux pilotes ?

 

Des militaires, ainsi que des agents de la DGSE auraient aidé Pascal Fauret et Bruno Odos à quitter la République Dominicaine en passant par l’île de Saint-Martin. Les deux délinquants français (pilotes de l’avion d’Alai Afflelou) condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de cocaïne et qui ont fui ce pays des Caraïbes sont rentrés en France en transitant par Saint-Martin et la Martinique.

La France a organisé la fuite ?

 

Selon une source proche, les deux délinquants, Pascal Fauret et Bruno Odos, auraient été aidés par des agents de la DGSE, des militaires, mais aussi l’eurodéputé FN Aymeric Chauprade.

Par ailleurs, l’eurodéputé Front national Aymeric Chauprade, qui les soutient « depuis le début » et est « convaincu de leur innocence », a indiqué avoir dîné avec les deux hommes le samedi 17 octobre dans un hôtel de la Républicaine dominicaine.

 

Comment s’est déroulé le départ ?

 

un hélicoptère aurait permis à Bruno Odos et Pascal Fauret de quitter la République dominicaine en toute discrétion, puisqu’ils auraient laissé leurs téléphones portables à terre pour éviter d’être géolocalisés. Les deux pilotes auraient ensuite été largués en mer et récupérés par un bateau privé.

 

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*