Opération de communication

Enquête sur la fermeture des frontières après les attentats de Paris

Après les attentats de Paris, François Hollande fait une importante annonce à la télévision : le pays va fermer ses frontières. Cette information est reprise dans la plupart des grands médias parisiens. Quelques heures plus tard, le premier Ministre, Manuel Valls, et Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’Intérieur confirmeront l’annonce du chef de l’Etat : « On va fermer les frontières et mobiliser toutes les forces possibles ». On annonce également l’embauche de milliers de personnes pour faire face à la situation.

Fermeture des 3.000 km de frontières ?

L’objectif est clair : plus un seul terroriste ne doit pouvoir franchir le territoire pour y organiser une nouvelle attaque. Mais la France, qui possède près de 3.000 kilomètres de frontières avec la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et l’Espagne notamment, a vu fondre ses effectifs douaniers depuis ces 20 dernières années. Le constat est le même pour ce qui est de ses effectifs de police pour « raisons budgétaires », et on ne parle pas de la réduction considérable des armées. Depuis les accords de Schengen qui ont vu tomber les frontières, les infrastructures de protection ont disparu, les unes après les autres. Alors, le pays est-il en capacité de pouvoir, réellement, fermer ses frontières ? C’est ce que vous allez découvrir dans ce reportage qui vous entraine du nord-est de Lyon, à Menton, le sud-est des Alpes Maritimes.

Reportage Armel Joubert des Ouches (Reinformation.tv)

One thought on “France : les frontières non fermées

  1. Les mensonges et manipulations des politiques ne sont plus à démontrer, ils ont trahi, la France, l’Europe, absolument tout le monde, seul les gens super lobotomisés et souvent gauchistes nient cette réalité ; le survivalisme c’est tout ce qu’il nous reste, tout va s’écrouler sous le poids de leur contradiction emmenant le peuple avec eux, je me demande ce que raconteront les bouquins d’histoire dans 50, 100 ans ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*