Chute mortelle au phare du Cap-Ferret une corde pourrait “avoir manqué de longueur”

phare du Cap-Ferret

La gendarmerie enquête sur les circonstances du drame qui a coûté la vie à Lilou, 12 ans. Les enquêteurs vont examiner “si l’enfant, mineure, était bien autorisée à effectuer une prestation acrobatique dans ce cadre-là”

Lilou, une fillette de 12 ans a fait une chute mortelle jeudi soir alors qu’elle effectuait un numéro de voltige encordée au phare de Lège-Cap-Ferret dans le cadre des répétitions d’un tournage pour l’émission “Le Monument préféré des Français”, diffusée sur France 2 et présentée par Stéphane Bern.

La fillette a chuté sur “l’auvent du porche du phare”, a confirmé la sous-préfète d’Arcachon, Dominique Christian ajoutant que la corde de rappel à laquelle elle était suspendue pourrait “avoir manqué de longueur”. 

Aucun commentaire du parquet

“Le Parquet a pris la décision de ne pas procéder à une autopsie et a fait restituer le corps de la fillette à ses parents qui étaient présents sur les lieux au moment du drame”, a précisé Mme Christian.

Ils ont été aussitôt pris en charge par une cellule psychologique et n’avaient pas encore été entendus vendredi matin.
Le Parquet de Bordeaux s’est refusé à toute communication sur cette affaire :

“Les circonstances techniques de cet accident restent encore obscures et une enquête de la gendarmerie est en cours pour les préciser”. Une source proche de l’enquête

“Le concours de gendarmes de haute montagne a été sollicité pour une expertise technique du matériel utilisé par la fillette au moment de l’accident et pour un diagnostic sur les conditions de sécurité mises en place à l’occasion de cette manifestation”, a indiqué ce vendredi Marie-Madeleine Alliot, procureur de la République de Bordeaux.

La compagnie de voltige acrobatique du père de la victime intervenait à la demande de la société de production MorganeTV, travaillant elle-même pour le compte de la série “Le Monument préféré des Français”.

Peu après le drame, jeudi soir au Cap Ferret© Photo Peyras Annie

Un communiqué de France Televisions

“On était dans les répétitions de l’émission (…) je pense que l’équipe de tournage était en train de travailler sur le type d’images qu’elle pouvait mettre à l’antenne pour le programme final”, a expliqué sur France Info la directrice déléguée à l’antenne de France 2, Stéphanie Brémond, sans pouvoir apporter à ce stade de précisions sur ce “drame inimaginable”.

“Ce n’est pas un jeu” mais “une émission avant tout culturelle et patrimoniale, ce n’est pas tellement dans ce type d’émission que se posent des questions de risque” habituellement, a estimé la responsable, soulignant que Morgane était une “grande société de production” avec laquelle France 2 “travaille en toute confiance”.

Outre les circonstances de l’accident, les gendarmes vont examiner “si l’enfant, mineure, était bien autorisée à effectuer une prestation dans ce cadre-là”, a indiqué la source proche de l’enquête.

Dans un communiqué, France Télévisions a fait savoir qu’elle avait demandé à la société de production Morgane d'”interrompe le tournage de l’émission dans l’attente de comprendre les circonstances qui ont conduit à ce drame”.
“France Télévisions et l’ensemble des personnels de France 2 s’associent à la douleur de la famille et lui adressent leurs plus sincères condoléances”, ajoute la chaîne.

Source : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*