L’aviation russe a mené ses premières frappes contre les positions françaises

Les zones visées sont tenues par les protégés de la France, le Front Al-Nosra appelé rebelles qui est la branche syrienne d’Al-Qaïda, et des jihadistes de Daesh.

L’aviation russe, en coopération avec l’armée syrienne, a mené ce mercredi ses premiers bombardements contre « des positions terroristes » dans trois provinces de Syrie, a affirmé une source de sécurité syrienne. La télévision officielle syrienne a confirmé que les raids russes avaient visé deux régions et frappé le groupe Etat islamique (EI).
« Les avions russes et syriens ont mené aujourd’hui plusieurs raids contre des positions terroristes à Hama, Homs et Lattaquié », dans le nord-ouest et le centre, a précisé cette source.

« Les raids ont frappé des objectifs avec précision et des drones russes avaient auparavant survolés les secteurs », a précisé la source sans donner de bilan des victimes.

Les zones visées à Homs et Lattaquié sont tenues par le Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, tandis qu’à Hama sont présents les jihadistes de Daesh.

La source de sécurité a confirmé des raids russes sur Rastane et Talbissé.

Par la suite, la télévision syrienne a fait état de frappes dans la province de Homs et Hama. « Mettant en application l’accord entre la Russie et la Syrie pour contrer le terrorisme et éliminer Daesh, en coopération avec l’armée de l’air (syrienne), les avions russes ont mené plusieurs raids visant Daesh », a-t-elle dit. Elle a cité quatre secteurs dans la province de Homs et trois dans celle de Hama.

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*