La coalition n’est pas contente

La Russie a mené ses premières frappes en Syrie. Mais la coalition souhaite que les terroristes du front Al Nosra ne soit pas visé.

En pleine Assemblée générale de l’ONU monopolisée par la Syrie, deux jours après un sommet entre Barack Obama et Vladimir Poutine à New York, c’est par « un responsable russe » que l’ambassade américaine à Bagdad a été « informée ce matin qu’un aéronef militaire russe commencerait des missions aériennes contre Daesh, aujourd’hui au-dessus de la Syrie », a reconnu le département d’Etat.
« Prendre les terroristes de vitesse »

L’aviation russe a mené mercredi ses premières frappes, à la demande du président syrien Bachar al-Assad, le président Poutine assurant qu’il fallait prendre les « terroristes » de vitesse et les frapper avant qu’ils ne viennent « chez nous ».

Source modifiée du sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*