Incitation à la haine.

Un blogueur russe condamné pour avoir appelé à rayer la Syrie de la carte.

Anton Nossik a été condamné par la Russie à une lourde amende après avoir appelé Vladimir Poutine à « rayer la Syrie de la carte »

La justice russe a tranché. Le blogueur russe, Anton Nossik, a été condamné ce lundi à verser 500 000 roubles (soit 7000 euros) pour incitation à la haine raciale.

Le procureur avait demandé deux ans de détention pour ce blogueur de 50 ans, qui avait publié son texte le 1er octobre 2015, au lendemain du début officiel de l’opération militaire russe en Syrie.

Dans ce texte intitulé « Rayer la Syrie de la carte », il estimait que la Syrie était « un ennemi militaire réel » d’Israël qui méritait bien d’être bombardée. Anton Nossik a vécu en Israël entre 1990 et 1997 et possède depuis la double citoyenneté russe et israélienne.

La Russie se félicite de ses bombardements

Le même jour, le Kremlin s’est félicité de la « grande efficacité » de ses raids aériens en Syrie, notamment à Alep décrit par l’ONU comme « l’enfer sur Terre ». La Russie a par ailleurs démenti tout bombardement d’hôpital ou d’école malgré les accusations des Occidentaux.

Source modifiée : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*