il filmait furtivement sous les jupes

Un homme de 44 ans, sans antécédents, a été surpris par le vigile d’une grande surface de Pons

e mode opératoire de ce Saintais de 44 ans était bien rodé. Il se rendait dans des grandes surfaces de Saintes, Pons ou Jonzac, en Charente-Maritime, repérait une dame en jupe ou en robe, attendait que sa proie soit seule dans un rayon, se postait derrière elle et, furtivement, passait son téléphone portable sous ses vêtements pour filmer quelques secondes. Le manège a pris fin lundi après-midi, au centre Leclerc de Pons, à côté de Saintes.

La fois de trop pour le vidéaste amateur, qui n’avait pas vu le vigile. Ce dernier, relevant le geste étrange du client, a fait appeler les gendarmes de Pons.

57 films sur le téléphone

Le visionnage immédiat de la vidéo de surveillance du magasin confirme que l’homme vient de filmer les dessous de la dame. Les gendarmes n’ont plus qu’à cueillir le vidéaste amateur sur le parking de la grande surface. Le téléphone portable de l’intéressé est immédiatement contrôlé. Les militaires découvrent alors 57 captures vidéo de ces scènes de voyeurisme, de quelques secondes à chaque fois. Les relevés ne permettent pas de dire, pour l’instant, la période au cours de laquelle il a procédé à ce rituel.

Mais jamais, jusqu’à lundi, le quadragénaire ne s’était fait pincer. La rapidité de son geste faisait que les femmes ne s’apercevaient même pas du méfait. Ce qui est par exemple le cas de sa dernière victime. Avertie dans la foulée par les gendarmes, celle-ci a porté plainte.

L’homme de 44 ans a expliqué aux gendarmes qu’il ne comprenait pas son geste et agissait par pulsion. Le Saintais, dont le casier judiciaire est vierge, était totalement inconnu des services de gendarmerie. Il devra s’expliquer devant le tribunal correctionnel de Saintes le 5 février 2016.

En France, plusieurs tribunaux correctionnels ont déjà condamné les auteurs de tels faits, qui relèvent de la « violence avec préméditation ».

Source : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*