Serge vit dans un 8m2 sans fenêtres à St-Denis grâce au Quai d’Orsay

Serge Lazarevic, 52 ans, a été libéré le 9 décembre dernier des mains d’Aqmi, Al-Qaïda au Maghreb islamique après 4 ans de détention. Notre cher Président était venu personnellement le saluer après l’avoir sauvé des méchants maliens. 10 mois plus tard, Serge vit dans un 8m2 sans fenêtres à St-Denis grâce au Quai d’Orsay. Il affronte seul la dépression, sans ressources.

« En plus, je suis dans un état dépressif. J’ai le bassin qui a été touché, j’ai pris des coups sur la tête, on m’a torturé, j’ai des problèmes de mémoire et d’oreille interne, et j’ai des vertiges tout le temps. Je ne sais pas si vous pouvez réaliser ce que c’est, 4 ans dans la nature, dans le Djebel, dormir sur des pierres. En plus, j’étais enchaîné aux chevilles et j’avais des menottes derrière le dos, pour dormir. Et 4 ans comme ça, c’est long ».

Mais qu’importe, c’est du passé non ?

« Si je veux louer une maison, on me demande des déclarations d’impôts, si je vais dans une agence immobilière on me demande des fiches de paie et mes revenus. Ce sont des absurdités car il y a toute une procédure que je ne peux pas respecter car je n’ai rien. Pourtant, je leur ai donné des papiers du Quai d’Orsay qui disent que j’étais otage. Depuis 2011. Donc ils devraient le savoir, mais ils ne font pas attention au dossier ». 

Alors que faire ?

« Je considère que j’étais mieux au Mali car même si on souffre, même si on est torturé et qu’on est esclave, l’esprit comprend mieux, car il y a une explication. Au Mali, ils prennent des otages et c’est une guerre contre la France. Ici, je ne sais pas pourquoi je suis là. Je cherche. Je ne me considère pas comme un héros mais je ne comprends pas ce qu’on fait avec moi depuis que je suis rentré. Ce que l’on veut faire avec moi. Et j’ai l’impression d’être invisible depuis que je suis arrivé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*