Des des migrants économiques

Ce n’est pas une crise de réfugiés, car le flot inclut des migrants économiques, des réfugiés, des demandeurs d’asile et des combattants étrangers

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a estimé mercredi que l’Europe risquait d’être « déstabilisée » par la crise des migrants, lors d’une réunion à l’ONU où le secrétaire général Ban Ki-moon a appelé à ne « pas exploiter la peur ».

Au-delà des constats alarmants et des déclarations d’intention, cette réunion n’a pas apporté de réponse concrète à l’urgence.
Viktor Orban a demandé à l’ONU de lancer des négociations sur un système de « quotas mondiaux » pour « répartir le fardeau ». 

migrants économiques

« Ce n’est pas une crise de réfugiés« , car le flot inclut « des migrants économiques, des réfugiés, des demandeurs d’asile et des combattants étrangers », a-t-il affirmé.

Ces personnes sont, selon lui, certes « victimes », mais on « ne peut pas leur fournir une nouvelle vie en Europe ». 

Source : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*