un film pour décoloniser l’Histoire

Le collectif Vivre ensemble l’égalité a réalisé un moyen métrage mettant en lumière une Histoire de France déconnectée d’une partie de sa population. Projection-débat le 4 septembre 2015 au Rocher de Palmer à Cenon.

Ils ont voulu dénoncer et comprendre les mécanismes des discriminations racistes qu’ils pouvaient vivre au quotidien, qu’on leur rapportait. Des jeunes Lormontais d’une vingtaine d’années en moyenne ont fondé voilà cinq ans Vivre ensemble l’égalité et, soutenu par le centre social du quartier Génicart, ont multiplié les actions, sensibilisations et travaux autour de ces thèmes, jusqu’à obtenir une reconnaissance ministérielle.

Ces jeunes Français de parents algériens,, congolais, marocains ou antillais se sont intéressés aussi à l’enseignement de l’Histoire… sans s’y retrouver. « La mûlatresse Solitude en Guadeloupe, Abdelkrim El Khattabi (Maroc) ou Patrice Lumumba (Congo) sont des figures de l’Histoire nationale contemporaine, comme Jean Moulin », affirment-ils aujourd’hui. « Le collectif estime qu’une des causes principales des discriminations racistes provient des non-dits, des lacunes et omissions volontaires dans les programmes concernant en particulier le passé colonial de la France. Les indépendances, la liberté et l’émancipation ont été gagnées, non octroyées, le combat actuel contre les discriminations racistes peut s’en inspirer. »

« Décolonisons l’Histoire », réalisé avec le vidéaste Florian Laval, pose en 35mn avec justesse et précision les enjeux de cette problématique. Projection-débat ce vendredi soir à Cenon, au Rocher de Palmer à 20 heures dans le cadre du festival « Planète ».

Interview des responsable du collectif « vivre ensemble égalité »

Source modifiée : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*