divergences avec le Premier ministre

Ségolène Royal a assuré mardi ne pas être « en guerre » avec Manuel Valls sur des sujets comme l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou le rejet de boues toxiques en Méditerranée

Ségolène Royal n’est pas favorable à la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) alors que l’Etat a annoncé fin octobre la reprise des travaux en 2016, après le rejet des recours environnementaux déposés par les opposants au projet.

Elle a désapprouvé par ailleurs la décision d’autoriser le rejet de boues rouges dans le Parc national des Calanques (Bouches-du-Rhône), affirmant que « l’ordre » est « venu du Premier ministre au préfet, direct ». « Ca prouve qu’il y a des lobbies, qu’il y a des rapports de forces et ma responsabilité, c’est de mener ces combats », a-t-elle déclaré.

Valls incompétent au gouvernement?

Selon Ségolène Royal, ses divergences avec le Premier ministre résultent « peut-être aussi » du fait qu’elle a « un temps d’avance sur ces sujets-là ».

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*