Stromae salit.

Charlie Hebdo ce moque à la fois des victimes des attentats en Belgique, des belges, de Stromae et du génocide rwandais.

La « justice » confirme qu’elle n’est pas Charlie avec tout le monde : le Président d’Égalité & Réconciliation Alain Soral vient d’être condamné en appel à 10 000 euros d’amendes pour la publication d’un dessin humoristique.

Pour avoir diffusé un dessin de caricature, Alain Soral, qui n’est ni l’auteur du dessin ni le directeur de la publication du site internet Égalité & Réconciliation, est condamné par la Cour d’Appel de Paris pour « injure en raison de sa race, de sa religion ou de son origine » et « contestation de crime contre l’Humanité » à :

- 10 000 euros d’amende (100 jours amendes de 100 euros), avec menace d’emprisonnement en cas de non-paiement.

La condamnation de première instance s’élevant en tout, concernant les parties civiles, à 11 000 euros a été aggravée de 7 000 euros, soit un total de 28 000 euros.

Alain Soral s’est pourvu en cassation et a d’ores et déjà décidé de ne pas payer cette amende qui se transformera donc en cent jours d’emprisonnement ferme.

 

La partie civile principale dans cette affaire est la LICRA qui se félicite de cette condamnation et qui réclamait au total trois mois de prison ferme. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Avocats sans frontières (ASF), le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), J’accuse ! et l’Action internationale pour la justice (AIPJ), le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et SOS Racisme étaient également partie civile.

 

 

À l’origine de la plainte, l’avocate et responsable de la LICRA-NET Ilana Soskin 

La caricature en cause :


 

Le même jour, la Cour d’Appel de Paris a condamné Alain Soral pour « non-respect des dispositions de la loi de confiance dans l’économie numérique » à :

- 5 000 euros d’amende et trois mois de prison avec sursis.

La « justice » considérant que le site Égalité & Réconciliation ne permet pas d’identifier Alain Soral comme directeur de la publication. Les deux responsables de la publication du site ne sont donc pas reconnus comme tels.

Source : E&R

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*