Nouvelle prolongation de l’état d’urgence

L’Elysée réfléchirait à prolonger au-delà de fin février la dictature.

François Hollande songerait à prolonger l’état d’urgence de plusieurs mois. Alors qu’une première prolongation a été votée par les parlementaires le 19 novembre, soit six jours après les attentats de Paris et St-Denis.

Interdiction de rassemblements

l’état d’urgence renforce les pouvoirs de la police, en permettant les assignations à résidence, les perquisitions administratives de jour comme de nuit, ou l’interdiction de rassemblements, le tout sans contrôle du juge judiciaire.

Saisir en urgence le Conseil d’Etat.

L’essoufflement » des mesures contraignantes en question. Pour l’association, maintenir malgré tout l’état d’urgence est « une atteinte grave et manifeste aux libertés publiques », qui justifie de saisir en urgence le Conseil d’Etat.

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*