Versets meurtriers.

L’appel à expurger la Torah de ses versets meurtriers et racistes.

Tout a commencé par cette accusation dans le manifeste des 250 contre l’ansémitisme :

« Nous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques »

En retour nous demandons que les versets de la Torah appelant à la soumission des nations et au meurtre des goyim soient frappés d’obsolescence théologique.

Dans les Nombres :

Moïse leur dit :

« Quoi ! Vous avez laissé vivre toutes les femmes ? (…)
Et maintenant tuez tous les enfants mâles et toute femme qui a connu l’homme par cohabitation »
(No XXXI.15-18).

Et dans le Deutéronome, premier livre apologiste de l’idée génocidaire :

« Tu anéantiras donc tous les peuples que te livre l’Éternel, ton Dieu, sans laisser ton œil s’attendrir sur eux »
(De VII.16).

Ou bien :

« Quand l’Éternel, ton Dieu, aura fait disparaître devant toi les peuples que tu vas déposséder,
quand tu les auras dépossédés et que tu occuperas leur pays,
prends garde de te fourvoyer sur
leurs traces après les avoir vu périr »
(De XII.29-30).

Et encore :

« Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu,
te donne le pays pour héritage,
tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dois vouer à l’extermination le Hétéen et
l’Amoréen, le Cananéen et le Phérézéen, le Hévéen et le Jébuséen, comme te l’a commandé
l’Éternel ton Dieu »
(De XX.16-17).

Nous exigeons également que les écrits talmudiques et les proclamations racistes des rabbins soient définitivement condamnés par l’État sioniste d’Israël – où ils sont encouragés – et bannis définitivement du judaïsme contemporain !

Rav Ovadia Yossef – octobre 2010 :

« Les goyim sont nés uniquement pour nous servir. Sans cela, ils n’ont pas de place dans le monde, uniquement de servir le peuple d’Israël. Pourquoi les gentils sont-ils nécessaires ? Ils vont travailler, labourer et récolter. Nous nous assoirons comme un effendi et nous mangerons ».

Et encore :

« Avec les Gentils, ce sera comme toute personne, ils doivent mourir, mais D.eu leur donnera longévité. Pourquoi ? Imaginez que l’âne de quelqu’un meurt, ils perdraient leur argent. [le goy] C’est son servant. C’est pourquoi il a une longue vie : pour bien travailler pour ce juif. »

Ainsi, Itzhak Attia, le directeur des séminaires francophones, n’a pas hésité à déclarer dans Israël Magazine, en avril 2003 :

« Même si notre raison nous crie de toutes ses forces l’absurdité de ce face à face entre un tout petit peuple
aussi insignifiant que le peuple d’Israël et le reste de l’humanité [écrit-il]… aussi absurde, aussi incohérent,
aussi monstrueux que cela puisse paraître, nous sommes bien engagés dans un combat intime entre Israël et les
Nations qui ne peut être que génocidaire et total, parce qu’il en va de nos identités respectives. »

Source : E&R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*