La racaille blanche?

Beaucoup rejoignent Daesh pour vivre, et non pour mourir.

les recrues de Daesh ne sont pas des reclus vivant en marge de la société. Concernant leur niveau d’éducation, il est plus élevé qu’on ne pourrait l’imaginer. Ils ont suivi des études secondaires, supérieures, ou ayant obtenu un diplôme. Pour autant, la plupart occupaient des postes peu qualifiés ou précaires avant de rejoindre Daesh.

Des mercennaires?

ouvriers, artisans, étudiants, autoentrepreneurs ou sans activité. Ce décalage entre leurs qualifications et leur situation professionnelle pourrait avoir provoqué « une frustration » qui pourrait expliquer la volonté de devenir mercennaire dans DAESH.

Méconnaissance de la Charia

Les postulants jihadistes n’ont généralement aucune expérience armée. Ils sont également peu au fait des réalités de la loi islamique (la Charia), Lors de leur recrutement, rares sont ceux qui se disent prêts à mourir en martyr dans le cadre d’attaques suicides.

les recrues comptent sur ce « califat », et la volonté de Daesh de créer un véritable Etat, pour mener une meilleure existence.

Source modifiée du Sudouest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*