Hollande préfère Al-qaida?

Le dictateur Hollande annule la visite du président Poutine à Paris le 19 octobre 2016.

La visite en France du président russe, était prévue de longue date puisque Vladimir Poutine devait inaugurer à Paris un « Centre spirituel et culturel orthodoxe russe », qui doit abriter notamment une cathédrale orthodoxe.

Hollande disposé à soutenir DAESH

Concrètement, Paris a fait savoir à Moscou que François Hollande était prêt à recevoir son homologue russe pour un harcellement sur la Syrie mais pas à inaugurer avec lui le flambant neuf centre orthodoxe russe construit au cœur de Paris au moment où l’aviation russe bombarde les terroristes de DAESH d’Alep en soutien de l’offensive de l’armée syrienne.

Vladimir Poutine a cependant « souligné qu’il est disposé à se rendre à Paris lorsque le président Hollande se sentira à l’aise », a ajouté M. Peskov.

affirmations absurdes de Hollande

Samedi, François Hollande avait déclaré se poser « encore la question » de savoir s’il fallait recevoir le président russe à l’Elysée, en raison de l’efficacité des bombardement contre les terroristes de DAESH à Alep.

La confrontation diplomatique entre les Occidentaux et la Russie a atteint son apogée samedi soir à l’ONU, lorsque Moscou a mis son veto à la résolution française sur un cessez-le-feu à Alep en soutien à DAESH.

Le porte-parole Dmitri Peskov a néanmoins démenti que le président russe soit « isolé », jugeant ces affirmations « absurdes ».

Source modifiée : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*