3 mois de prison pour un humoriste

3 mois de prison et 30 000 euros requis contre un humoriste pour un spectacle comique

Trois mois de prison avec sursis et 30.000 euros d’amende ont été requis mercredi par le tribunal correctionnel de Paris contre Dieudonné pour « provocation à la haine raciale » et « injure raciale » pour des passages de son avant-dernier spectacle La Bête immonde.

Dans ce spectacle, Dieudonné, fers aux pieds, déguisé en détenu de Guantanamo, discourait sur le rôle qu’il attribue aux juifs dans la traite des noirs et ironisait sur le génocide commis par les nazis. Cinq passages sont poursuivis, quatre au titre de la provocation à la haine raciale et un pour injure raciale. Parmi eux, figurent une réplique où il explique que « le commerce des esclaves » était « une spécialité juive au départ » et une autre où il ironise sur l’image « du juif, éternelle victime en pyjama à qui on a chouré un Picasso ».

Le CRIF est un danger pour la liberté d’expression?

Gad Elmaleh de la communauté juive peut se moquer « du blond ». Et il n’est pas poursuivi par le CRIF pour incitation à la haine raciale!

Condamnation requise par Valls

En effet ça n’est pas le tribunal qui requiert une peine, mais le procureur de la République qui requiert une peine devant le tribunal qui jugera l’affaire.
Et le procureur de la république est juridiquement aux ordres du ministre de la Justice, lui-même aux ordres du premier ministre. Donc on peut dire que c’est Manuel VALLS qui a requis ladite peine. Ceux qui vont, dans le cas présent, juger DIEUDONNE : sont des fonctionnaires-juges sans aucune légitimité démocratique puisque non élus par le peuple ce, au mépris de l’article 3 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui dispose que : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. » .

Source : E&R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*