Un Français de Daech lié aux attentats de Paris abattu

Comment, un hybride (mi-voyou mi-jihadiste) peut-il, à 22 ans, se voir octroyer un prêt à la consommation de 20 000 euros par la banque, s’entraîner au tir aux côtés de policiers – sans leur mettre la puce à l’oreille –, disparaître après avoir été tracé, ou faire partie des « cerveaux » de Daech en Syrie, en charge notamment des attentats sur le sol français ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*