Incendie dans le Médoc.

le feu est « stabilisé mais pas circonscrit ».

Ce vendredi matin, le feu de forêt qui a déjà détruit 1000 hectares n’est pas éteint, mais sous contrôle

Les sapeurs-pompiers venus de toute la Gironde mais également des départements limitrophes sont toujours à pied d’oeuvre ce vendredi matin pour circonscrire l’incendie géant qui s’est déclaré jeudi 20 avril en début d’après-midi dans la commune de Cissac-Médoc, non loin de Lesparre.

Si près de 1000 hectares sont partis en fumée en moins de 24 heures, le feu est moins virulent. Les conditions météo, avec la chute du vent, étant plus favorables.

Des canadair en renfort

A 10 heures ce vendredi matin, le préfet Pierre Dartout était sur place pour faire un point de situation avec l’état major du Sdis. « Le feu est stabilisé mais n’est pas circonscrit. Il faut que les pompiers veillent à ce qu’il n’y ait pas de redémarrage. Depuis hier, 900 ha ont brûlé et 300 pompiers sont toujours mobilisés sur le terrain ».

Deux canadair sont revenus depuis 9 heures ce vendredi matin arroser derrière la zone d’activité de Cissac, d’où le sinistre est parti. Deux autres devraient arriver à 11 heures. Un cinquième et sixième avion sont sur le point d’être  prépositionnés à Bordeaux Mérignac, le représentant de l’état craignant « que d’autres départs de feu se produisent, le massif forestier étant très sec et le vent pouvant reprendre ».

Gare au vent thermique

« Le vent thermique de l’après-midi est redouté. Une dizaine de kilomètres de lisière de forêt sont a sécuriser. Ce qui fait un front important à gérer », explique le colonel Decellières, chef des pompiers de la Gironde.

A 11 heures, le président du Conseil départemental de la Gironde Jean-Luc Gleyze était arrivé sur place.

Les gendarmes ont ouvert une enquête pour déterminer l’origine du sinistre.

Source : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*