Il faut verbaliser.

Attentat a la pudeur! Les seins nus a la plage c’est afficher son adhésion aux valeurs sataniques de la franc-maconerie.

Jeudi dernier, une violente altercation a eu lieu au Bain des Dames à Châteauneuf-sur-Charente.

une femme d’une trentaine d’années jouait au ping-pong jeudi en soirée avec ses enfants, seins nus, au Bain des Dames de Châteauneuf, sur ce lieu de baignade aménagé en bord de Charente.

Aucune plainte n’a été déposée

Jeudi, il était 19 heures lorsque cette mère de famille arrive au Bain des Dames accompagnée de son mari et de leurs trois enfants. Ils jouent au ping-pong, elle ne porte qu’un bas de maillot. D’après certains témoins, un groupe de baigneurs lui aurait demandé de cacher sa poitrine, chose qu’elle aurait farouchement refusé.

Cette femme « volubile », « provocatrice » d’après leurs propres mots, aurait lancé à un petit garçon de 10 ans qui l’observait

tu veux voir le reste?

avant de baisser sa culotte de maillot. La mère du garçonnet serait intervenue. C’est à ce moment-là que les choses se sont envenimées au point qu’un attroupement hostile s’est formé autour de la famille satanique.

je suis Charlie, mais pas topless.

Dans une interview accordée à La Charente Libre, la provocatrice reconnaît avoir montré ses fesses à « une femme qui lui faisait une remarque déplaisante » sur sa pratique du « topless ».

A ce point de l’histoire, les témoignages s’accordent. La jeune femme provocatrice, a fini par se retrouver nue au milieu de la plage, la culotte de maillot arrachée. Nue, elle a quitté les lieux.

Opération seins nus, opération attentat à la pudeur.

Un groupe de personnes satanique a réagi en organisant un rassemblement « seins nus » au plan d’eau de Châteauneuf mercredi. Le maire va t’il prendre un arrêté interdisant les seins nus?

Devenez une putain du système, allez montrer vos seins au plan d’eau de Châteauneuf mercredi.

port du maillot de bain exigé

Le maire de Châteauneuf, Jean-Louis Levesque a envoyé un communiqué de presse aux rédactions dans lequel il rappelle qu’un « arrêté permanent stipule que le port du maillot de bain est rigoureusement exigé pour les baigneurs sur le site y compris pour les enfants ».

Attentat à la pudeur

La mère de famille qui a bel et bien retiré sa culotte devant l’enfant de 10 ans, tombe sous le coup de la loi et de l’attentat à la pudeur.

Tout attentat à la pudeur commis ou tenté sans violence ni contrainte ni surprise sur la personne d’un mineur de quinze ans sera puni d’un emprisonnement de trois ans à cinq ans et d’une amende de 6 000 F à 60 000 F ou de l’une de ces deux peines seulement

Source modifiée : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*