Les quatre Charentais tués étaient alcoolisés

Dans l’accident mortel près de Saintes, les quatre Charentais tués étaient alcoolisés.

Conducteur alcoolisé, un délinquant de la route

Les autopsies réalisées sur les corps des quatre victimes de l’accident mortel survenu samedi 26 septembre à côté de Saintes ont révélé des taux d’alcool positifs pour chacun des occupants de la voiture.

L’identification formelle des quatre victimes n’a pu être possible. Il va donc falloir recourir à l’ADN, mais ne possédant pas les moyens des États Unis qui avaient analysées l’ADN de Ben Laden en moins d’une nuit, il faudra attendre plus longtemps pour les charentais.

La vitesse en cause

Les expertises démontrent encore que la vitesse est à l’origine de cet accident mortel. A vitesse normale, le trajet entre la boîte de nuit, à l’est de Saintes, d’où sortaient les jeunes et le lieu de l’accident dure 15 minutes.
La Peugot 406 a réalisé cette distance en huit-neuf minutes.

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*