Biarritz lance le sport sur prescription médicale

La ville de Biarritz a lancé son programme de « sport sur ordonnance ». Une initiative expérimentale pour lutter contre les troubles liés à la sédentarité.

Depuis 2009, la ville de Biarritz est engagée dans une démarche pour le sport et la santé, dont Guillaume Barucq, médecin généraliste et adjoint au maire de la commune, se fait aujourd’hui le porte-parole. Dernière avancée en date : la commune est retenue pour intégrer un programme pilote pour la prescription « du sport sur ordonnance », s’appuyant sur le réseau d’acteurs et les outils qu’elle a su développer.

Après Strasbourg et Blagnac, Biarritz s’engage pour une expérimentation de six mois dans la lutte contre les risques sanitaires de la sédentarité. Contrairement aux deux premiers dispositifs, celui-ci ne s’adresse pas uniquement aux personnes atteintes de maladies chroniques, mais vise l’ensemble de la population. Ou plutôt l’ensemble des patients ne pratiquant pas d’activité physique.

Ces derniers seront suivis par les médecins généralistes partenaires (22 praticiens biarrots, par le biais d’une consultation médicale classiquement remboursée), et pourront être orientés vers l’association Biarritz sport Santé pour un diagnostic (gratuit) plus détaillé. S’ils le souhaitent, ils se verront remettre un podomètre permettant d’évaluer leur niveau de sédentarité. Une activité sportive leur sera alors prescrite, recouvrant plusieurs formes (pratique libre, encadrée, en extérieur ou en intérieur) et un Pass’Sport Santé leur sera remis.

La ville dispose déjà d’outils spécifiques et d’un réseau d’acteurs du sport et de la santé : les « chemins de la forme », en bord de plage (et accessible à tous), les « journées de la forme » et des clubs sportifs les animant. Sept d’entre eux participent déjà à ce dispositif, proposant en parallèle leurs propres activités du renforcement musculaire au stand up paddle, en passant par la gymnastique douce. Les patients pourront bénéficier de douze semaines d’activité pour la somme de dix euros (et gratuitement pour les personnes ayant de faibles revenus).

Monté en partenariat avec la société Care Labs et le groupe Pasteur Mutualité, le dispositif entre dans le cadre d’une politique nationale de prévention de la sédentarité et de ses maladies associées, et permettra de lancer les Chèques Santé dans le territoire. Sur le modèle des Chèques Restaurant, ces derniers pourront être distribués par les entreprises à leurs salariés, donnant accès à des activités de santé ou de bien-être.

Les partenaires se sont engagés à les financer sur les six mois d’expérimentation, pour l’ensemble des biarrots ou des patients consultant des médecins dans la commune. Le projet vise à étendre ce dispositif à l’agglomération d’ici 2016, voire sur la côte basque (avec le concours de l’Agence Régionale de Santé), en attendant sa possible généralisation dans l’Hexagone. Car si la volonté politique est bien présente, les expérimentations devraient permettre de répondre à deux questions fondamentales : comment monter un tel dispositif, et comment le financer ?

Les sept clubs partenaires et leurs activités


Le Biarritz Olympique section athlétisme : marche nordique
Le Biarritz Olympique section natation : natation et aquaforme
L’Union Sportive de Biarritz (renforcement musculaire, stretching, pilates)
Les 3A (marche ou gynmnastique actives)
Rando Plaisir 64
La Gym Volontaire (gymnastique, stretching, aquagym et pilates)
Biarritz Association Surf Club (surf et stand up paddle)

Source : Médiabask

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*