Défense à coup de pelle

 

Quand on a voulu retirer les matoles, des gens sont sortis dans une grande violence, nous avons pris trois ou quatre coups de pelle.

 

Une demi-douzaine de militants de la LPO qui entendaient dénoncer « le braconnage des pinsons » dans les Landes, suivis par autant de journalistes, avaient pénétré dans un champ de maïs à Audon – à 30 kilomètres au sud-ouest de Mont-de-Marsan – où ils avaient repéré plusieurs dizaines de pièges à alouettes, appelés « matoles » dans le Sud-Ouest.

Alors qu’ils commençaient à détruire ces pièges, un riverain est sorti de chez lui armé d’une pelle, insultant militants et journalistes et frappant certains d’entre eux à l’aide de son outil, a constaté un photographe de l’AFP, confirmant le témoignage des membres de la LPO.

Source modifiée du Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*