Aggravation de son etat de santé?

L’incroyable malaise d’Hillary Clinton, qui s’effondre en pleine cérémonie du 11 Septembre.

Les journalistes de l’équipe des Décodeurs du Monde vont se cacher sous la table : après avoir diffusé il y a deux jours, le 9 septembre 2016, un article intitulé « Les invraisemblables intox sur la santé de Hillary Clinton », voilà que la candidate démocrate, donc nous avions évoqué la fragilité de la santé, s’écroule en pleine commémoration des 15 ans des attentats du 11 septembre 2001 à New York.

Les donneurs de leçons de déontologie de la Pravda française pourront arguer que le malaise d’Hillary est peut-être dû à son émotion, en ce jour de deuil national américain. Mais ce sera plus difficile à vendre.

La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton, bientôt 69 ans, était sous pression ce lundi pour s’expliquer sur sa santé et le malaise qui a forcé son équipe à révéler de quoi elle souffrait (Parkinson?) après des jours de secret.

Chez elle à Chappaqua près de New York, elle a annulé tard dimanche le voyage qu’elle devait effectuer en Californie lundi et mardi pour lever des fonds et faire campagne.
Dimanche matin, elle avait quitté précipitamment la cérémonie d’hommage aux victimes du 11-Septembre à New York pour cause de déshydratation et de coup de chaud, selon son médecin.

Un témoin l’a filmée, de dos, perdant l’équilibre et incapable de monter à bord de son véhicule sans l’aide de deux gardes du corps, une vidéo qui a fait le tour d’internet.

Quintes de toux

Donald Trump, 70 ans, accuse sa rivale, en tête des sondages, de manquer d’énergie et d’avoir besoin de constamment se reposer. Certains républicains insinuent qu’elle est malade. Des rumeurs démarrées par les quintes de toux fréquentes de la candidate, mises sur le compte d’allergies.

Dimanche, journée de pause dans la campagne électorale, Donald Trump n’a pas commenté la santé de sa rivale.

Maladie de Parkinson?

Hillary Clinton ne s’est pas révélée transparente en matière de santé, les informations datent pour une personne de 68 ans.

Elle a publié en juillet 2015 une lettre de deux pages du docteur Lisa Bardack.

L’ancienne chef de la diplomatie a subi des thromboses en 1998 et 2009 ainsi qu’une commotion cérébrale suivie d’un caillot à la tête en 2012, après une chute causée par une déshydratation. Elle a vu double pendant deux mois, selon son médecin, et Bill Clinton a dit à l’époque qu’il lui fallut six mois pour s’en remettre.

la Reine du chaos

Avec son amie Madeleine Albright, l’agressive ministre des Affaires étrangères de l’époque, Hillary poussait son mari Bill Clinton à bombarder la Yougoslavie en 1999. Cette guerre pour arracher le Kosovo à la Serbie fut le début des guerres supposées « humanitaires » visant à changer des régimes qui ne plaisent pas à Washington. Depuis, Hillary s’est fait la championne des « changements de régime », notamment en Libye et en Syrie.

We came, we saw and he died

Source modifiée : Sudouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*